18 Septembre 2014
Hypersensibilité sensorielle et fibromyalgie

Les personnes atteintes de fibromyalgie présentent une plus grande sensibilité aux stimulations sensorielles


 
Les personnes atteintes de fibromyalgie seraient plus sensibles à diverses stimulations sensorielles, telles la lumière, les sons et le toucher. Qui d'entre elles n'a pas verbalisé combien la lumière vive ne l'incommodait pas? Combien le simple frôlement d'un tissu sur la peau peut être incommodant? À quel point certains bruits peuvent être dérangeants? Il semble bien que ce ne soit pas que dans leur imagination. Une étude vient d'apporter un nouvel éclairage à ce propos.
 
Cette étude, intitulée Altered fMRI responses to non-painful sensory stimulation in fibromyalgia patients, publiée dans la revue Arthritis & Rheumatology, montre que cette sensibilité est liée à des différences dans l'activité de certaines régions du cerveau. Avec ses collègues, Marina López-Solà de l'Université du Colorado à Boulder a comparé, au moyen de l'imagerie par résonance magnétique (IRM), les réponses cérébrales à différentes stimulation auditives, visuelles et tactiles-motrices chez 35 femmes atteintes de la maladie. 25 autres femmes en santé ont constitué le groupe-témoin.
 
Les auteurs voulaient mieux connaître les substrats neuronaux de cette hypersensibilité. L'objectif étant de fournir des indices importants sur la pathophysiologie sous-jacente de la maladie. Les chercheurs ont constaté qu'en réponse à des stimulations, les images cérébrales ont montré une activation réduite dans les zones visuelles et auditives primaires et secondaires du cortex (régions qui reçoivent les informations sensorielles) et des réponses amplifiées dans l'insula antérieure et le gyrus lingual (régions impliquées dans l'intégration et la conscientisation des inputs sensoriels). Ces résultats étaient en corrélation avec l'hypersensibilité sensorielle subjective indiquée par les participantes ainsi qu'avec les mesures de sévérité de la maladie (douleur et incapacité).
 
Comme les anomalies dans le traitement sensoriel sont en corrélation avec la douleur et les symptômes centraux de la maladie, les chercheurs en viennent à conclure que ces anomalies doivent faire partie de la physiopathologie de la maladie.
 
Cette étude est rapportée dans le site de Psychomédia, le 16 septembre 2014, sous le titre  Fibromyalgie : une hypersensibilité sensorielle liée à l'activité du cerveau. Medscape Medical News en fait aussi état dans un article écrit par Beth Skwarecki et intitulé  Fibromyalgia : patients hypersensitive to nonpain sensations.