4 Mai 2014
Fibromyalgie ou hyperthyroïdie ?

Certaines personnes ayant reçu un diagnostic de fibromyalgie souffriraient plutôt d'une hyperparathyroïdie et pourraient être guéries par la chirurgie


Le 3 mai 2014, on rapporte une étude intéressante dans le site Psychomedia. En voici un aperçu :
 
 
Selon une étude présentée au congrès de l'American Association of Endocrine Surgeons (AAES), presque toutes les personnes atteintes d'hyperparathyroïdie primaire qui avaient aussi un diagnostic de fibromyalgie ont vu une amélioration de leurs symptômes de fibromyalgie après une chirurgie parathyroïdienne. Kelly L. McCoy de l'Université de Pittsburg, coauteur de l'étude, avance ainsi que certaines personnes ayant un diagnostic de fibromyalgie souffriraient plutôt d'une hyperparathyroïdie. Elles pourraient être guéries par la chirurgie, reconnue comme étant généralement efficace.
 
La prévalence de l'hyperparathyroïdie primaire est estimée à 0,5% de la population américaine. L'hyperparathyroïdie est caractérisée par une hypercalcémie persistante en présence d'un niveau anormalement élevé d'hormone parathyroïdienne.
 
La fibromyalgie et l'hyperparathyroïdie ont plusieurs symptômes en commun : fatigue, douleurs musculo-squelettiques, maux de tête, troubles cognitifs et troubles de l'humeur. Les deux maladies sont également beaucoup plus fréquentes chez les femmes et avec l'âge. C'est pourquoi il peut y avoir confusion.
 
Dans une autre étude présentée en octobre 2013 au congrès de l'American College of Rheumatology (ACR), une hyperparathyroïdie insoupçonnée aurait été trouvée chez 10% des personnes ayant un diagnostic de fibromyalgie. L'incidence est donc beaucoup plus importante.
 
L'étude présentée à l'AAES a été menée, quant à elle, avec 2184 personnes traitées pour une hyperparathyroïdie primaire sporadique. Parmi celles-ci, 4% (80) avaient un diagnostic préalable de fibromyalgie. Sur ces 80, les données étaient complètes pour 74. Comparativement aux 2110 personnes ayant seulement une hyperparathyroïdie, les 74 ayant les deux maladies étaient beaucoup plus susceptibles d'avoir des symptômes musculo-squelettiques (100% vs 54%), une fatigue ou une dépression (96% vs 57%), un déclin cognitif et/ou une perte de mémoire (62 % vs 31%) et des céphalées (19% vs 10%).
 
La chirurgie a guéri l'hyperparathyroïdie chez tous les patients ayant les deux maladies sauf 1 (97%). Sur une période de suivi moyen de 14 mois, 89% d'entre eux ont rapporté une amélioration d'au moins un symptôme et 25% une amélioration des 4 catégories de symptômes. Les symptômes qui ont vus le plus d'amélioration étaient : la fonction cognitive (80%), la fatigue (71%), la douleur (55%), puis les symptômes de dépression (39%).
 
Selon Kelly L. McCoy, un dépistage de l'hyperparathyroïdie devrait donc être fait avant que soit posé le diagnostic de fibromyalgie.
 
 
Pour en savoir davantage : Voici le lien vers l'article Certaines personnes ayant un diagnostic de fibromyalgie souffriraient plutôt d'une hyperparathyroïdie paru dans Psychomedia
 
 
 
... ainsi que l'article original accessible dans le site de Medscape multispecialty : Fibromyalgia symptoms respond to parathyroidectomy, in some.