31 Décembre 2013
À propos de la fibromyalgie : les avancées 2013

Psychomédia fait état des avancées 2013 dans le domaine de la fibromyalgie


 
Une meilleure compréhension de la fibromyagie
 
Psychomédia rapporte, dans un article paru dans son site Web le 16 décembre, les principales avancées 2013 dans la compréhension de la fibromyalgie. C'est très encourageant ! Il y a eu «explosion» d'articles scientifiques sur le sujet, selon la journaliste Karen Weintraub du USA Today.
 
La neurologue, Anne Louise Oaklander du Massachusetts General Hospital de Boston, avance, quant à elle, que la vision globale de la maladie a changé. Elle a publié deux études montrant qu'environ 50% des personnes atteintes de fibromyalgie dans les groupes étudiés souffrent en réalité d'une neuropathie. Ces personnes atteintes de cette neuropathie des petites fibres reçoivent des signaux erronés des petits nerfs dans tout le corps, incluant aussi les organes internes. Ces signaux erronés causent une quantité de symptômes allant de la douleur aux problèmes de sommeil et aux problèmes digestifs. 
 
On peut noter également que le chercheur en neuroscience Frank Rice et ses collègues de l'Albany Medical College ont aussi découvert que les fibres nerveuses tapissant les vaisseaux sanguins de la peau sont en excès chez les personnes atteintes de fibromyalgie. Ces fibres dans la peau peuvent détecter le débit sanguin et contrôler la dilatation et la constriction des vaisseaux pour réguler la température corporelle et diriger les éléments nutritifs aux muscles pendant l'exercice. Les femmes ont davantage de ces fibres que les hommes, ce qui expliquerait possiblement pourquoi les femmes sont beaucoup plus susceptibles d'être atteintes de fibromyalgie.
 
Avec les images cérébrales de personnes atteintes de fibromyalgie, il a été révélé des modifications du cerveau associées à la douleur. Les recherches récentes suggèrent qu'il s'agirait d'un symptôme plutôt que de la cause de la maladie.
 
L'élément déclencheur de la maladie demeure toujours inconnu, même si les événements stressants du passé semblent jouer un rôle.
 
Selon le rhumatologue Richard Chou de la Geisel School of Medicine, certaines indications préliminaires permettent de penser que les lésions nerveuses seraient causées par le système immunitaire. On sait déjà qu'un certain type de dysfonctionnement se retrouverait à titre d'exemple chez plus de la moitié des personnes fibromyalgiques atteintes de la neuropathie des petites fibres.
 
La recherche a fait de réels progrès jusqu'à maintenant et particulièrement pendant la dernière année. Souhaitons que ça continue sur la même veine pour 2014.
 
 
 
Pour en savoir davantage, consulter les articles publiés dans Psychomédia : «Fibromyalgie : 2013, une année de grandes avancées» (16 décembre 2013) ainsi que «Fibromyalgie : des chercheurs estiment avoir trouvé la pathologie sous-jacente» (19 juin 2013),